Citation.pro

Catégories


Travail

Simple est parfois plus dur que complexe : il faut travailler dur pour faire le ménage dans ses pensées et réussir à faire simple.

Steve Jobs

Vos clients les plus mécontents sont votre meilleure source d’apprentissage.

Bill Gates

Célébrer le succès, c’est bien, mais il est plus important de tirer les leçons de l’échec.

Bill Gates

Je ne m’inquiète jamais de l’action mais seulement de l’inaction….

Winston Churchill

Choisissez un travail que vous aimez, et vous n’aurez jamais à travailler un seul jour dans votre vie.

Confucius

Il semble que la perfection soit atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retrancher.

Antoine de Saint-Exupéry

Cette citation d’Antoine de Saint-Exupéry démontre à quel point la simplicité doit être un objectif pour chacun qui tend à la perfection. La nature humaine veut toujours plus. Or il est souvent plus efficace, pour toute chose, de partir de l’essentiel.

L’exemple par la matière

La matière visible de l’Univers est composé à 98% de deux éléments : l’hydrogène et l’hélium (les deux premiers éléments du tableau périodique qui est composé à ce jour de 118 éléments). Et c’est à partir du premier élément, l’hydrogène que tout le reste semble découler. C’est en effet à travers la fusion à l’intérieur des étoiles que les autres éléments (jusqu’au Fer) sont constitués en commençant par la fusion de l’hydrogène permettant la constitution de l’élément suivant, l’hélium, qui à son tour va fusionner pour créer des éléments plus lourds.

Donc l’Univers se limite au maximum pour commencer. Et à partir de là, tout est possible, vous en êtes la preuve vivante !

L’exemple par l’Homme

Steve Jobs

L’un des fans de ce principe était Steve Jobs, qui vivait avec le minimum (quasiment aucun meuble chez lui) et qui, à chacun de ses projets, enlevait des fonctionnalités au lieu d’en ajouter.
L’iPhone en est un exemple flagrant. Il y avait le minimum alors que d’autres smartphones proposaient déjà de nombreuses fonctionnalités incluses. Un exemple flagrant : Blackberry offrait une suite d’applications à la pointe et un clavier complet. Steve Jobs est parti dans le sens inverse et à supprimer toutes les applications que l’on lui préconisait d’ajouter par défaut, sans compter le clavier. C’est ainsi qu’il a pu ouvrir ensuite l’iPhone à des développeurs tiers à travers la plateforme iTunes.
5 ans plus tard, près de 500 000 applications étaient disponibles sur l’iPhone et Blackberry perdait 80% de sa valeur.

Donc le moins n’est pas l’inverse du plus. Il est son complément. Commencez chacun de vos projets avec le strict nécessaire. Dès que vous ne pouvez plus rien enlever, vous pourrez tout y ajouter !

Einstein

L’équation : E=mc² résume à elle seule le propos de cette citation !

Ce n’est pas que je suis si intelligent; c’est juste que je reste sur les problèmes plus longtemps.

Albert Einstein

“It’s not that I’m so smart; it’s just that I stay with problems longer.”

Citation sans source mais attribuée à Einstein et qui, s’il ne l’a pas dit, lui va bien quand même.

La persévérance est l’une des qualités majeures d’Einstein. Il a tout au long de sa vie œuvré pour trouver des réponses à des questions complexes que des personnes aussi ou plus intelligentes n’auraient pas réussi à résoudre par manque de persévérance.

Un exemple de sa persévérance : il a travaillé les 35 dernières années de sa vie à élaborer une Théorie du Tout permettant de définir l’ensemble des interactions fondamentales (appelées aussi les 4 forces : force nucléaire forte, force nucléaire faible, électromagnétisme et gravitation). Son objectif final et inachevé était de tenter d’unifier les interactions gravitationnelles et électromagnétiques, il n’y a pas réussi (depuis, plusieurs théories existent mais il nous est impossible de savoir laquelle est juste).

Attention tout de même à ne pas confondre persévérance et obstination. Si l’une vous grandit, l’autre vous diminue.

Einstein aurait-il été trop loin dans sa persévérance ?

Le problème fondamental rencontré par Einstein venait aussi de ses croyances (liées certes au niveau technologique dont il disposait à l’époque et qui ne permettait pas de prouver ses propres théories qui au final l’ont été que des dizaines d’années après sa mort pour certaines d’entre elles).
Il ne croyait pas au trou noir par exemple ni à la mécanique quantique telle que nous l’appréhendons encore aujourd’hui et qui était incompatible avec sa théorie sur la relativité générale.

Une citation d’Einstein lors d’une discussion sur les quanta, théorisé par Niels Bohr, son contemporain, résume sa défiance vis-à-vis de la mécanique quantique :

L’idée qu’un électron exposé à un rayonnement choisit en toute liberté la manière ou la direction où il doit sauter m’est insupportable. S’il en était ainsi, j’aimerais mieux être cordonnier ou même employé dans un bistrot que physicien.

Au final, seul l’avenir nous dira si cette citation avait du sens. Elle prouvera soit qu’Einstein était non seulement intelligent et qu’il avait raison d’être persévérant; soit que sa persévérance s’était transformée en obstination et ne lui permettait alors pas de saisir avec intelligence une manière différente de théoriser sa théorie du tout comme le fera son fils spirituel : Stephen Hawking.

Que retenir ?

Soyez persévérant sans être obstiné. Pour cela, acceptez les critiques ou les avis qui vous sont donnés surtout si ces derniers vous permettent d’avancer.